jeudi 13 décembre 2012

Un bon leader?



    Me voici de nouveau partager mes opinions sur ce qu’on entend par« leader ». Cela fait longtemps que je souhaitais aborder ce sujet à cause d'un fait que j’ai vu et vécu un peu moi même et qui m'a poussé à écrire ce texte, j’ai maintenant le temps et contente de transmettre ma moindre connaissance sur la notion de "'leader", on peut aussi dire "manager" ou "chef". Ces mots peuvent avoir des définitions distinctes mais  en général, ils sont synonymes.

C'est également un message que je voudrais lancer à l'endroit des leaders égoïstes, nul(le)s, imbus de pouvoir arbitraire dont l'autotarisme, l'infantilisation et la négation de l'autre sont toujours au coeur de leur pratique. Ils manifestent souvent haut et fort son mécontentement, rarement sa satisfaction,..

« Le seul chef-d'oeuvre, c'est vivre. » de Gilbert Cesbron

Quant on parle de leader, on a tendance à penser tout de suite aux leaders politiques, les caractères de certains de ceux-ci  ne nous surprennent plus, bien sur, le sujet pourrait bien leur concerner mais je veux surtout insister et parler des leaders dans les entreprises, ceux que les subordonnés appellent parfois « chef », le chef est en général un directeur, mais il peut être aussi un contrôleur, un responsable d’une tâche donnée,…

Par définition, le chef est celui qui occupe une position supérieure par rapport à soi, une ou plusieurs personnes investis de pouvoir, et qui donnent des ordres, s’occupent des organisations, décident du travail à accomplir, contrôlent les taches, planifient, fixent les objectifs etc…. 

« Le chef du troupeau est un animal comme les autres. » de Ani

La principale raison de ce sujet est surtout de toucher un mot sur les mauvaises caractères de certains chefs, qui se croient au dessus de tous et se comportent de façon inappropriée et déplacée, ils pensent être le meilleur et abusent tellement de leur pouvoir sans considération des autres, ils aiment dévaloriser les autres, leurs caractères dominantes sont l’insensibilité, l’égoïsme, le sourire est presque rare dans son visage sauf que si on lui flatte un peu ;) Si bien que certains subalternes sont très obséquieux envers leurs supérieurs, si bien normal en plus si nombreux sont les subordonnés qui se plaignent toujours des attitudes de leurs leaders, comme raison de démotivation entraînant un mauvais résultat, de démission, de révolte, …Certains employés sont même victime d’une harcèlement sexuelle, morale, accompagnée souvent par des menaces de tout genre, ce qui est indiscutablement inacceptable. Dès fois, il arrive que des doléances se soldent par des menaces, c'est inadmissible.

En outre, il y a des chefs qui ne pensent qu'à  son propre intérêt. A chaque revendication qu'on leur présente, 
même aussi moindre soit-elle, celui-ci ne pense qu'à prendre tout de suite sa défense ou se met en colère, ou se contente tout simplement de refuser sans même prendre le temps de réfléchir ou de donner une explication, vraiment, le chef  se délecte de l'abus de pouvoir. J'étais déjà déléguée du personnel pendant des années, et j'en ai beuacoup vécu, franchement, c'est pitoyable. 


Saviez vous les règles concernant les chefs, ;-)  mais il est à préciser que pas tous les chefs qui sont concernés hein!! il y a des chefs super cool; jovial, génial, ...


Règle n° 1 : Le Chef a raison. 
Règle n° 2 : Le Chef a toujours raison. 
Règle n° 3 : Même si un subalterne a raison, les deux premières règles s'appliquent. 
Règle n° 4 : Le Chef ne dort pas, il se repose. 
Règle n° 5 : Le Chef ne mange pas, il se nourrit. 
Règle n° 6 : Le Chef ne boit pas, il déguste. 
Règle n° 7 : Le Chef n'est jamais en retard, il a été retenu ailleurs. 
Règle n° 8 : Le Chef ne prend jamais de liberté avec sa secrétaire, il fait son éducation. 
Règle n° 9 : Le Chef ne quitte jamais son service, il a une réunion à l'extérieur. 
Règle n° 10 : Le Chef ne lit jamais son journal pendant le service, il s'informe pour protéger l'entreprise et donc les emplois de tous. 
Règle n° 11 : Le Chef fait énormément de sacrifices pour ses subalternes ; ils peuvent donc bien en faire un ou deux pour le Chef en retour. 
Règle n° 12 : Le Chef a le droit d'être toujours de mauvaise humeur et d'insulter les subalternes c'est dû à son stress de Chef. 
Règle n° 13 : On entre dans le bureau du Chef avec ses idées personnelles, on en ressort avec les idées du Chef. 
Règle n° 14 : Le Chef est toujours le chef, même en slip de bain. 
Règle n° 15 : Plus on critique le Chef, moins on à de primes.
Règle n° 16 : Ne jamais oublier que le Chef est obligé de penser pour tout le monde.
Règle n° 17 : Seul le Chef a une vision globale de l'entreprise.
Règle n° 18 : Si vous avez un doute conformez vous à la règle n° 1 !


« Sans les masses, le chef n’existe pas. » de Hannah Arendt 


Beaucoup d’entre nous s'aspirent à devenir chef, c’est une bonne décision et une belle ambition mais souvenons nous et sachons que : « être chef n’est pas pour être servi, mais surtout pour servir les autres (serviteurs) », n’agissons pas comme ceux qui une fois au pouvoir,  se sentent au dessus de tous et n’accordent plus aucune attention aux autres mais se focalisent sur ses propres intérêts, comme des politiciens, eh oui, une entreprise est comme un État, ou vice versa, les leaders  ne pensent qu’à s’accaparer des richesses au détriment du plus grand nombre, ils s'en foutent complètement des autres.


« Un chef, c’est fait pour cheffer. » de Jacques Chirac


Un bon chef doit être alors comment? Personnellement, Il doit être d’abord une personne qui craint Dieu, ensuite il doit posséder des qualités relationnelles (savoir bien communiquer, comprendre ses équipes,...) et des qualités professionnelles (compétence dans le domaine, ..). Pour maximiser la productivité et la performance de l’entreprise et de son personnel, le leader doit également s’identifier à un BERGER fiable et responsable qui se préoccupe avant tout de l’intérêt de leurs brebis. Comme il est dit dans Jean 10:11 « Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis ». Le berger fait tout son mieux pour protéger ses brebis, pour que ceux-ci ne soient pas faim, et ne tombent pas car si "certains races de brebis tombent et se retrouvent sur leur dos, elles se figent et sont incapables de se relever par elles-mêmes". Donc, sans l'aide rapide de leur berger, elles suffoqueraient petit à petit, jusqu'à en mourir.

J'admets qu'être leader n'est pas chose aisée et les compétences nécessaires ne s'acquièrent pas du jour au lendemain mais j'estime qu'il ne soit pas du tout compliqué de changer de caractère en donnant de la valeur aux autres (subordonnés), ce n'est qu'un signe de RESPECT.

Ce sujet est beaucoup plus vaste, je n'ai pas insisté sur les détails comme  les différents styles de management, je recommande seulement le management participatif et le style de management démocratique qui est plus efficace. Le management à la française du style taylorisme est à proscrire complètement.

Si vous voulez devenir un bon leader ou un bon chef, voici quelques liens qui pourraient vous aider à renforcer votre compétence en management d'équipe:
http://www.express.be/business/fr/hr/3-trucs-pour-tre-un-bon-leader/100335.htm

NB: Les citations sont utilisées tout simplement pour illustrer le texte et pour séparer les paragraphes.

lundi 15 octobre 2012

Un chiffre éloquent, grâce au "#PowerofWe".


Aujourd'hui 15 octobre 2012, c'est le Blog Action Day, c'est un plaisir pour moi de participer à cet évènement organisé à travers la blogosphère mondiale. Fondé en 2007, le Blog Action Day rassemble les blogueurs de différents pays pour parler sur un même sujet dont le thème de cette année est "The Power of We" (le Pouvoir de Nous)

Nous venons de recevoir une bonne nouvelle que Global Voices Malagasy vient de publier sa 5000 ème traduction en malgache, et cela évidemment, grâce au "The Power of We". 

C'est fantastique, 5000 textes de traduction en malgache des articles de blog en anglais écrits par  des blogueurs venant du monde entier sur le réseau mondial Global Voices Online. Ce ne serait pas le cas sans le "Pouvoir de Nous" qui implique la cohésion, l'esprit d'équipe et la coopération dont font preuve les traducteurs malgaches. Avec notre réunion occasionnelle, des consignes émises par les 2 co-éditeurs du Global Voices Malagasy (Avylavitra et Jentilisa),  nous avons pu atteindre ce chiffre encourageant, qui va bien sur nous encore inciter à aller de l'avant tout en soignant et améliorant notre traduction et tout en valorisant notre langue maternelle qui n'est autre que le MALAGASY. 

Partager des informations est très important et nous ferons toujours notre mieux pour ne pas décevoir nos fidèles lecteurs sur les traductions que nous publions sur Global Voices malgache. La communauté est composée de 16 traducteurs malgaches qui sont tous des blogueurs, dont la plus jeune traductrice de tous les sites de Global Voices est: Radifera Felana Candy qui a 16 ans.

Bref, le "power of we" peut changer le monde, car c'est en travaillant ensemble que nous allions vers la réussite. 

Un autre article malgache très intéressant sur le "Power of We" à lire, il parle d'une entraide envers une fillette atteinte d'un cancer issue d'une famille très modeste.


Proverbes malgaches relatifs au "pouvoir de Nous":
"Tao trano tsy efan' irery"
"Hazo tokana tsy mba ala"


" Se réunir est un début; rester ensemble est un progrès; travailler ensemble est la réussite". de Henry Ford


 #powerofwe, #BAD12, #Oct152012

dimanche 30 septembre 2012

Vacances à la campagne


Pendant les grandes vacances scolaires, qui ne se réjouit pas d’une courte ou longue vacance loin de la routine habituelle?


(Un vaste zone de rizière)
(lol! le monsieur  veut être pris en photo avec ses zébus et son chien, il ne s'agit pas de Remenabila hein!)
Que ce soit une vacance à la campagne, pour la famille qui ne veut pas trop dépenser et a tout simplement envie d’un air pur,…Que ce soit une vacance au bord de la mer pour ceux qui  souhaitent se reposer au bord de la mer en respirant l'air marin... Ou que ce soit même une vacance à l’extérieur du pays  pour les familles aisées  voulant rendre visite à une famille résidant à l’étranger. Vive toujours les vacances !!



(des maison à la campagne)
Pour cette grande vacance scolaire 2012, nous avons décidé de rejoindre la campagne pour y passer la dernière moitié de la vacance. 
Depuis mon enfance, j'avais l'habitude de passer les vacances à la campagne, même pendant la période de fêtes (noël, pâques), nous étions toujours présents à la campagne pour fêter noël et participer aux arbres de noël à l’église, de même pour le jour de pâques, ... C’était un meilleur souvenir inoubliable que j’avais eu la chance de la revivre :)

(l'église FJKM Isahafa)
Actuellement, mon enfant commence également à apprécier les vacances à la campagne, et elle en adore pleinement qu’elle ne pense plus à rentrer, tout comme moi, elle passe son temps à faire du vélo, elle accompagne ses amies au champ pour "creuser" des manioc, elle aime donner à manger aux animaux de la ferme. Beaucoup d’activités paysannes très intéressantes.


(poules pondeuses)
(porcs)
Vacances à la campagne: très originales, fascinantes et surtout très bon pour la santé avec l'air frais et propre qu’on y respire,  "l’estomac" devient trop gourmand si bien qu’on a toujours envie de manger la-bàs, si vous rêvez donc de prendre un certain poids, la campagne est le lieu idéal pour faire ce régime de prise de poids. Avec l’abondance du lait des vaches, encore plus gâté vous serez!  Bien sur, c’est très utile et agréable pour notre santé de changer d’air et de s’éloigner du train-train quotidien en ville. A la campagne, sa nature et sa tranquillité nous ouvre du bonheur, une nouvelle inspiration, et nous fait oublier les tapages et désordres en ville.   

(tranquille, ....)
(maisons  voisines)
D’ailleurs, avec la fluidité des circulations car des voitures y passent rarement, c’est aussi une belle occasion de profiter à apprendre à conduire (une voiture, un vélo, une moto). Le plus génial, c’est de se réveiller tôt le matin pour faire un petit exercice physique et un petit tour de la campagne. Il ne faut pas manquer une petite randonnée pour savourer la beauté et la nature de la campagne.


(je profite de conduire, :))
(il apprend à pédaler) 
Mais malheureusement, les choses sont toujours loin d’être parfaites,  et notre vacance l’est, car mon mari nous a beaucoup manqué, il n’a pas pu venir avec nous à cause de son dur labeur de 7/7. Cependant, le pire souvenir de cette vacance était quand je suis tombée du vélo sans frein, quel négligence et maladroite de ma part ! je sais pertinent que le frein du bicyclette ne marche pas mais j’ai encore pris l’audace de le conduire dans une route descente, j’ai pensé qu’une fois arrivé sur la route plate, le velo se ralentit, mais c’était le contraire, le velo continue encore à rouler si vite que  j'ai commencé à paniquer, de plus, j’ai aperçu de loin une voiture qui approche, tout un coup, je ne sais pas ce qui m’est arrivée mais je suis tombée, et me suis grièvement blessée, une grande contusion au front , mes 2 bras (cassés) kkrrrrr, bref, ma partie supérieur m'avait fait mal (je ne veux pas partager la photo de moi avec mon front "gonflé") . Mais bonne nouvelle, je me suis déjà remise de tout celà, voilà pourquoi, je peux écrire ce blog,.... 

(le vélo dont je suis tombée, :((  )
(avec sa bicyclette, elle a pu visiter les alentours de la campagne) 
Plus de photo sur Flickr

lundi 27 août 2012

TED- TEDxAntananarivo! C'est quoi?


Vous êtes sûrement déjà au courant de l'évènement grandiose que TEDxAntananarivo organise ce Samedi 1er Septembre 2012 au Carlton Anosy. Mais ça vous dit quoi d'abord TED, TEDxAntananarivo? Voici donc un bref historique de TED, TEDxAntananarivo et quelques informations concernant cet évènement tant attendu.

TED est née pour la première fois en Californie,  il y a 25 ans. C’ est un concept  véhiculé par un site mondialement connu TED.COM, favorisant la diffusion des idées sur la technologie, le divertissement et le design, c’est pourquoi le sigle TED signifie : Technology, Entertainment, Design.

Grâce aux idées de Chris Anderson, TED connaît un développement rapide et élargi en vue de soutenir des idées susceptibles d’entraîner des changements dans le monde. TED est ainsi devenue la référence des idées qui peuvent transformer le Monde. Suivant leur slogan «Ideas worth spreading», les organisateurs de conférences TED espèrent ainsi faire circuler les meilleures idées à l’échelle du globe.

TEDx: « x » est utilisé pour les conférences locales organisées de manière indépendante, en partenariat avec TED au niveau international.  

Le programme TEDx a été créé en 2009 dans le même esprit et avec la même ambition que TED : partager de grandes idées, ouvrir une plateforme de discussion et de rencontres pour des idées riches et toujours plus innovantes.


TEDxAntananarivo

Plus de 2000 évènements TEDx ont été organisés, dont trois (3) se sont déroulés avec réussite à Madagascar. D'ailleurs, fort de ses débuts en 2009 initié par Harinjaka Ratozamanana, boursier TED et titulaire de la licence TEDxAntananarivo (TED fellow), le collectif TEDx Antananarivo lancera la 4ème édition qui se tiendra donc ce samedi à partir de 14h jusqu'à 19h au Carlton Anosy.

TEDx Antananarivo organisera donc son 4éme évènement ce Samedi, un évènement qui aura des invités près de 500 spectateurs et proposant 13 intervenants malgaches composés d’entrepreneurs sociaux, des journalistes écrivains, des musiciens, de peintres, de cinéastes et de philosophes, ...qui interviendront devant un public pour donner leur analyse du monde en perpétuel changement. Chacun des intervenants aura 18 minutes maximum pour  émouvoir et véhiculer son message et pour présenter ses idées originales et innovants.


« BACK TO… » sera le thème de cet évènement riche et innovant, " back to..",  en référence au retour à la vie active et au redémarrage des activités, à l'échelle de l'individu comme de la communauté. Inspirer et booster à travers les différentes interventions axées sur ce qui se fait de meilleur dans le domaine de la Technologie, de l’Entertainment (divertissement) et du Design.

Plusieurs évènements encore fort intéressants sont également prévus par TEDx Antananarivo pour cette année, restez branchés...

Rendez vous donc ce Samedi 1er Septembre 2012 au Carlton Anosy à partir de 14h, veuillez vous inscrire içi, la participation est de 20 000 ar, payable à l'entrée.

L'évènement sera diffusé en livestream et vous pouvez également le suivre sur le hashtag twitter  @TEDxTNR

Voir aussi ce post

TEDx Antananarivo! A ne pas rater!

TED, TEDx, TEDxAntananarivo, vous en avez certainement déjà entendu parler dans la toile, dans les journaux, bref dans les différents médias. Ainsi donc, vous êtes bien au courant de l'évènement TEDxAntananarivo qui aura lieu ce Samedi 1er septembre 2012 à l'Hotel Carlton Anosy. C'est justement sur cet évènement enrichissant et instructif et surtout à ne pas rater que je voudrais parler et vous inviter à venir. 
Un rappel de l'événement d'abord, il s'agit d'un événement qui aura environ 500 spectateurs et proposant 13 intervenants malgaches composés d’entrepreneurs sociaux, des journalistes écrivains, des musiciens, de peintres, de cinéastes et de philosophes, ...qui interviendront devant un public pour donner leur analyse du monde en perpétuel changement. Chacun des intervenants aura 18 minutes maximum pour émouvoir et véhiculer son message et pour présenter ses idées originales et innovants.
« BACK TO » est le thème de cet évènement riche et innovant, « back to… » fait référence au retour à la vie active et au redémarrage des activités après les vacances, à l'échelle de l'individu comme de la communauté.
Vous vous demandez, quelle genre de personne devrait venir assister à cet évènement, bien sur, tout le monde est le bienvenue, et si vous êtes parmi ce genre de personnes suivantes, vous ne devriez surtout pas pas rater l'évènement. Si
  • vous êtes une personne qui aimerait écouter et connaître des idées innovantes et inspirants.
  • vous êtes une personne qui rêverait de devenir leader admiré et influent
  • vous êtes une personne qui souhaiterait exploiter vos talents, potentiels et avantages
  • vous êtes une personne qui désirait  briller au premier rang de la société
Bref, si vous êtes une personne qui voudrait apporter sa grande contribution pour transformer ce monde, vous devriez donc venir. :)

Venez donc écouter les expériences, idées, visions de nos remarquables intervenants qui pourraient probablement vous inspirer, vous influencer pour aller de l'avant. 
Ce sera également un évènement riche en rencontre pour pouvoir exploiter vos potentiels. Alors, ne ratez pas cette 4ème édition de TEDxAntananarivo, réservez votre place en vous inscrivant içi la participation est de 20 000 Ar, payable à l'entrée.
Rendez-vous donc ce samedi 1èr septembre a l'hotel Carlton Anosy, c'est sure et certaine que vous allez apprécier cet évènement, et voudriez par la suite être toujours présent aux prochains évènements encore fort intéressants et enrichissants que TEDxAntananarivo prévoit d'organiser durant cette année 2012.



samedi 25 août 2012

Business rapide

J'avais eu l'occasion d'assister à la foire de Babeo hier qui s'est déroulée à Tahala Raharihasina Anakely, c'est un évènement profitable et avantageux axé sur la promotion de l'entreprenariat feminin. L'évenement est appelé "Bizina rapida" ou "Business rapide", le principal objectif était de créer dans quelques minutes un business?

Avant tout, c'était un rendez-vous d'affaires, les personnes intéressées et venues sur le lieu sont celles qui ont l'esprit entreprenarial et souhaiteraient s'engager dans la création d'une petite/moyenne entreprise (mini-projet).  Je trouve très intéressante et très utile d'organiser souvent un tel genre d'évènement, car il incite les gens, plus particulièrement les jeunes à exploiter leur créativité, à s'aventurer dans la création d'entreprise et réussir des projets,...pour combattre la pauvreté, bien sur.


 En tant que femme ayant l'esprit d'entreprise, j'ai décidé d'y aller pour voir de quoi je pourrais tirer profit de l'évènement et franchement, ce n'était pas une perte du temps car j'ai pu découvrir et apprendre beaucoup de choses et notamment j'ai même pu obtenir une nouvelle collaboration. 
Ce qui a attiré mon attention était de découvrir des activités intéressantes telle que la broderie, les crochets,...




Durant l'évènement, les personnes présentes avaient 2 minutes chacune pour discuter, échanger avec d'autres personnes, en vue de présenter leur service et décrocher par la suite de nouveaux clients. Des partenariats ont été ainsi contractés par plusieurs personnes.



Les établissements de microfinance a été également aperçu sur le lieu, à l'instar de OTIV (Ombona Tahiry Ifampiasamborana Vola) ou (Mutuelle épargne et de crédit), CEFOR (Crédit Epargne Formation). Étant donné les difficultés (dossiers administratifs, problème de garantie,...) dans l'emprunt effectué auprès de certaines établissements financiers, OTIV et CEFOR en partenariat avec le programme Babeo proposent des services faciles et accessibles aux femmes, notamment les plus démunies désireuses d'étendre leurs activités.


NB: Photos prises depuis une téléphone mobile, désolée pour la mauvaise qualité des photos :)

vendredi 24 août 2012

Cleanliness of the plastic bottles after use?

The deepest poverty pushes disadvantaged families to get some things in the rubbish bin and to sell them after, among the rubbish they are seeking is the plastic bottles.

(Plastic bottles collected from the rubbish bin) 

Are you among those who used to drink juice on the street corners? Be careful with the cleanliness of the bottles!
Whenever I pass by this street, I always see this poor family cleaning the bottles collected from the garbage in a waste-water canal, where inhabitants throw away all kinds of waste-water. 

(The lady clean the bottle in this wastewater canal)

Finished the cleaning, they sell the bottles at the market of Andravoahangy (market place in Antananarivo), and you can't believe, the bottles are all sold, we may wonder, who are their customers? juice venders, milk venders , hotels, ...perhaps all of them?. 

( the wastewater canal in Anjanahary)
After selling all the bottles, they go back to the rubbish bins to look for another bottles to sell the following day, and that is always their daily life, its their source of income [they search something (especially bottles) in the garbages and clean up them in the wastewater and then sell them at the market). During the evening and early in the morning, they found about ten bottles at least.
Do the customers smell the bad odour of the bottles? It's certain that despite thorough rinsing, the bad smell will still remains. The first wealth is health, so beware when drinking and eating something on the street corners. 

Nevertheless, the customers could be those who recycle the plastic bottles.:)
Here is a very interesting example of recycling plastic bottles...so, don't throw them out:







mercredi 15 août 2012

Climat d'apaisement incontournable

Comme les jeux Olympique 2012 de Londres a pris fin, les férus de sport vont focaliser leur attention sur un sujet inévitable qui n’est autre que la politique, un volet qui figure parmi les actualités très suivies par les observateurs, même beaucoup disent en avoir ras-le-bol ? On ne peut pas s’en passer, surtout que beaucoup de chose se sont manifestées successivement ces derniers temps.

La face à face entre les deux principaux protagonistes politiques n’était qu’une perte temps et je dirai même un cinéma de soi-disant bonne volonté de résoudre la crise. Certes, j’ignore sincèrement ce qui est vraiment au fond de leur cœur, mais avec les résultats décevants, ils ne pensent évidemment qu’à leurs intérêts respectifs : - l’un n’a qu’une seule chose dans sa tête : le retour au pays le plus vite possible pour pouvoir se porter candidat à l’élection présidentiel et l’autre comme d’habitude ne pense qu’à s’accrocher au pouvoir et refuser par tous les moyens ce retour tant souhaité par son rival dans le sol malgache.

Qui croyait que cette réunion à deux et à huit clos allait donner un espoir de sortie de crise ?  La SADC peut être ? Car l’initiative vient d’eux. La SADC a mis des multitudes de solutions pour mettre un terme à la crise mais seule la feuille de route a permis d’alléger à la rigueur la situation avec la mise en place du gouvernement d’union nationale, les deux assemblées inutiles qui ne sont qu'un gaspillage et le CENIT, …mais une feuille de route qui reste toujours le fond de problème avec l’existence des deux articles 16 et 45 contradictoires.

 Aujourd’hui, la Sadc vient d’achever leur mission de consultations auprès des forces vives de la nation, ainsi que des entités politiques signataires de la feuille de route, en vue de présenter les idées récoltées au sommet de la sadc les 17 et 18 Août prochains pour pouvoir définitivement prendre une décision, plus précisément une sanction à l’endroit de l’un des 2 protagonistes constituant un blocage à la résolution de la crise. Après cette échéance, nous saurons qui sera finalement exclu de la scène politique, et qu’en seront-elles les réactions des partisans respectifs de celui qui sera sanctionné par la SADC? Rappelons que les consultations faites par la délégation conduite par Marius Fransman arrangent bien les entités signataires de la FDR, qui constituent en majorité des partisans de Andry Rajoelina. Nous savons bien également que la majeure partie des forces vives et entités politiques  épousent la cause d’Andry Rajoelina. Leur but est simple : pour préserver leur  sièges et divers avantages tout en restant non-élus.

 L’intransigeance du régime de la transition sur le refus du retour dans son pays natal du président évincé Marc Ravalomanana alimente des sujets de conversations au sein de l’opinion de publique, on se pose la question: le retour de Marc Ravalomanana au pays emmènera t’il la paix? Je répond : Bien sur que oui, on attend que son retour pour pouvoir rouvrir le robinet des aides financières de la part des bailleurs de fond, on attend depuis que l’application de l’article 16 stipulé dans la feuille de route. Pourquoi l’empêcher à tel point? Pourquoi le régime de transition a-t-il si peur de ce fondateur de l’empire Tiko ? Le régime en place se prévalait toujours de l’affaire du 7 février pour décourager le moral de l’ancien président et pour l’empêcher à tout prix de revenir au pays, le régime arrive même à utiliser les associations de la victime du 7 février à porter l’affaire devant le tribunal de l’Afrique du Sud,  mais il paraît en fait que le demandeur (victime du 7 février) a retiré leur plainte, une affaire à suivre…

Revenons un peu sur le calendrier électoral qui a été promulgué par la Cenit après concertation avec les experts des nations unies. Un calendrier que  certaines organisations et entités politiques trouvent encore quoi critiquer, les prétendants experts nationaux de Madeleine Ramaholisoa et consorts estiment que l’organisation d’une élection de cette année est faisable,  vont-ils user donc leur influence et  effectuer un lobbying pour  persuader la communauté internationale à rallier à leur point de vue et donner satisfaction à leur souhait et celui d’Andry Rajoelina d’effectuer une élection pour cette année ? Eh oui ! Tout le monde use tous ses moyens pour protéger leurs avantages.

Personnellement, avec la publication du calendrier électoral, il ne reste plus qu’à faire tout le nécessaire pour que l’élection puisse se tenir dans une condition d’APAISEMENT indispensable. Le climat d’apaisement inclut donc: le retour inconditionnel de Marc Ravalomanana, LA SAGESSE des forces armées, une transition réellement inclusive et consensuelle. Donc, une élection de cette année est inéluctablement impossible vue l’atmosphère actuellement tendue dans le pays, ne nous permettant pas du tout de la réaliser. 
 En attendant la suite des affaires politiques, je ne cesse de répéter que seule la TOLERANCE, la RECONCILIATION qui constituent des grands valeurs malgaches restent la seule et unique solution, si la patriotisme existe réellement, il est plus facile de faire preuve de TOLERANCE,  sinon c’est toujours l’égoïsme de sauver intérêt personnel qui persiste et demeure.

dimanche 12 août 2012

Félicitations aux élèves qui ont réussi leur examen CEPE


 Ce dimanche 12 Août 2012, les résultats de l’examen CEPE sont publiés et disponibles  dans tous les centres d’examen d’Antananarivo. Après l’église, les parents et les élèves se sont rués vers les  lieux  d’examen où sont affichés les résultats CEPE pour voir et connaître si leurs enfants ont réussi ou pas leur premier examen national.

(Résultat CEPE, CEG Nanisana)
En voyant le visage des parents et potaches qui sont venus voir les résultats du CEPE, la majorité était aux anges, un visage en pleine joie qui leur fait oublier pour un petit moment la difficulté quotidienne à la quelle la famille malgache fait face notamment depuis la crise. En contrepartie de leur réussite, certains potaches qui viennent d'avoir leur CEPE en poche demandent quelques choses à leur parent, ce dernier n’hésite pas non plus d’acheter  pour témoigner  leur satisfaction envers l’enfant pour les encourager ainsi à poursuivre leurs efforts dans l’étude.

(Les parents en train de chercher le nom de leurs enfants sur la liste, CEG Nanisana)
Bien sur, avec les problèmes de grève menées par les enseignants regroupés au sein de SEMPAMA, les parents, les candidats et les maîtresses  ont eu une de ces inquiétudes sur le report de la date de l’examen CEPE de cette année. Mais heureusement, l’examen s’est finalement bien déroulé malgré certains problèmes rencontrés dans d’autres régions. En général, l’examen CEPE a pu se tenir dans le calme dans la grande ville sauf dans quelques régions comme Amoron’i Mania où les candidats ont été menacés par des dahalo. Faute d'enseignants pour surveiller les candidats, les élèves dans la district de Mandritsara, Vohemar et Analalava n'ont pas pu également passé leur examen CEPE, la tenue d'une session spéciale leur seront destinée, a t-on appris auprès du Ministre de l'Education, Manoro Régis


(CEG Nanisana)
Du fait de cette grève effectuée par les enseignants du SEMPAMA qui ont engendré une longue suspension des cours pendant  3, voire 4 mois dans les écoles publiques, le ministère de l’enseignement national était contraint de rendre facile les sujets, ce qui explique la raison de  l’augmentation du taux de réussite de cette année qui est de 90,07% pour la circonscription scolaire d'Antananarivo (Cisco). Cependant, il est fort probable que ce sont surtout les candidats des écoles privées qui  récoltent des résultats plus excellents cette année.  Car les établissements privés ont toujours pu poursuivre leurs cours avec des révisions, des examens blanc tandis que l’établissement public étaient visiblement obligés d’accélérer et de finir tout simplement à temps et au dernier moment les programmes.

(CEG Nanisana)
Félicitations aux élèves qui ont réussi leur examen CEPE pour cette année 2012, continuez vos efforts jusqu’au bout, vous êtes l’avenir de ce beau pays ! Esperant que les deux prochains examens officiels (BEPC, BACC) puissent également se tenir dans une atmosphère détendue.

vendredi 27 juillet 2012

Il n'y a plus d'espoir!

Après 3 ans et demi d'exil en Afrique du Sud, Lalao Ravalomanana, l'épouse de l'ex-président évincé de Madagascar, Marc Ravalomanana a pour la deuxième fois tenté de rentrer au pays après la première tentative de retour "infructueux" le 3 février de cette année. Aujourd'hui vendredi 27 juillet 2012, elle a pu débarquer à l'aéroport d'Ivato avec sa bru Guerguana vers l'après midi, personne n'est ni préalablement avisé, ni au courant de ce retour inattendu étant donné qu'elle aurait utilisé son nom de jeune fille dans son passeport, même ses  fidèles partisans de Magro Behoririka ne savaient pas que cette mère de famille allaient retourner dans son pays natal, sinon un accueil chaleureux lui aurait été peut être réservé.

Seulement dès leur arrivé à l'aéroport que l'information s'est rapidement propagée sur la toile et les ondes nationales. En attendant l'avis du pouvoir en place sur la validation de son retour, elle a eu un bref entretien avec les journalistes pendant laquelle elle en a profité de saluer tous les malgaches sans exception. Puis, il paraît que le Premier Ministre Omer Beriziky a donné son feu vert sur ce retour imprévu. Mais grand fut après l'étonnement de chacun en apprenant que  l'ex-première dame et sa bru ont été emmené par la police de la frontière à bord d'un pick-up, pour être ensuite refoulées manu militari à l'extérieur du territoire malgache, elles étaient ainsi forcées de monter à  bord d'un avion à destination de Chine, à Bangkok, alors qu'elles n'ont  ni papier (visa,..), ni d'argent pour y aller. On a appris de source concordante que la belle fille a été blessée par les policiers.

La raison de cette expulsion n'était pas encore connu, car aucun notam n'est sorti miraculeusement comme ce fut le cas auparavant, bien sur, les autorités de la transition n'avaient pas le temps de fournir rapidement une sorte de notam car n'étant pas informé préalablement de ce retour par surprise, la seule prétexte qu'ils ont pu utiliser était d'inventer un motif comme utilisation d'un "faux nom". On se demande si c'est vraiment le motif réel de leur expulsion ou tout simplement toujours par peur du nom Marc Ravalomanana. 

Cependant, beaucoup se demandent aussi pourquoi ce retour inopiné de Lalao Ravalomanna se produise au lendemain de l'échec de la rencontre "premier tour" aux Seychelles, juste une coïncidence ou un fait expressément voulu? 

A mon avis, un tel acte de la part du régime en place est visiblement condamnable dans la mesure où le pays a surtout en ce moment besoin d'un apaisement politique, un apaisement exigé même par la feuille de route, un apaisement nécessaire pour aller vers l'organisation d'une élection libre et transparente, nécessaire pour l'instauration de la stabilité politique. En fait, elle est venue visiter sa mère qui est gravement malade, et comme l'ex première dame malgache n'est officiellement pas impliquée dans les affaires judiciaires, il n'y a aucune raison valable de l'expulser, ou de refuser son retour sur son pays natal, pourtant c'est son plein droit de circuler librement dans un pays à un autre. 
En plus, elle a voulu rentrer tranquillement au pays sans avoir sensibilisé ses partisans  pour éviter d'être taxé de fauteur de troubles ou de provocateurs, ou de tentative de déstabilisation du régime. Alors, pourquoi encore faire subir à cette mère de famille "innocente" un tel acte irréfléchi et deplacé, tout en bafouant le droit de l'homme. 

Vers la fin de la journée,  le chargé de la communication de la présidence a émis un communiqué de presse sur lequel il condamne Ravalomanana d'être provocateur et irresponsable, en ajoutant qu'un tel acte pourrait nuire à la continuité de la rencontre aux Seychelles déjà entamé. D'après certains observateurs, ce communiqué est une manière de montrer que c'est peut être le président de la Transition lui même qui manque de la volonté de poursuivre la résolution de l'impasse actuelle, pourquoi at-il voulu quitter Seychelles dès le premier jour de la négociation, notons que l'aviation civile seychellois a bien confirmé son départ aux Seychelles mais qu'il est revenu quelques heures après pour une raison dont on ignore. 

La chance de sortir le pays de cette crise interminable est tellement mince, l'initiative des  2 principaux protagonistes de vouloir participer à la face à face récente organisée par la SADC à l'île de Desroche n'était qu'une mascarade et un faux-semblant, le résultat de cette fameuse rencontre Seychelles était bien prévisible aux yeux des observateurs, un ECHEC. On savait bien que les 2 protagonistes allaient comme d'habitude camper sur leur position antérieure. Ils semblent ignorer et ne pas donner une importance aux diiférents foyers de tension, les revendications syndicales telles que celles des Sempama, paramédicaux, magistrats,...l'insécurité dans les grandes villes et dans les zones rurales, sans parler des tentatives de coup d'Etat, des mutineries au sein des forces armées. Peut on espérer que toutes ces revendications auront des réponses satisfaisantes? 

Le régime en place, les politiciens  ne bénéficient plus d'aucune confiance de la part de la majorité de l'opinion publique,  la population en a ras-le-bol de la politique politicienne. Des solution par ci, des solution par là, toutes les étapes ont été affranchies pour chercher une solution inexistante, le pays n'est toujours pas sorti de l'auberge. Vaut-il encore la peine d'accorder un espoir pour le deuxième "round" de tentative de face à face entre Marc Ravalomanana & Andry Rajoelina, on dit qu'il ne faut pas perdre espoir dans la vie, c'est bien vrai,  mais quand il s'agit de ces politiciens là, de ce régime là, difficile de faire regagner l'espoir, bien sur, il n'y a plus d'espoir.

Enfin, c'est que je trouve si déplorable depuis toujours est de voir nos militaires trop impliqués dans les affaires politiques pour une question d'intérêt des deux camps (militaires et le régime), nous ne sommes pas sans savoir que les forces armées ont largement et fortement contribué dans cette situation de crise interminable. Ou en est l'application des résolutions adoptées lors des assises militaires organisés en 2009, ou faut il en organiser une autre? Il n'y a plus d'espoir.


Ci-aprés le communiqué "risible et pas surprenant" émis par le chargé de la communication de la présidence.




N°137-P.T/SGP/COM.
COMMUNIQUE DE PRESSE

Encore un acte de provocation commandité par Marc Ravalomanana

Mr Marc Ravalomanana a encore torpillé le processus de sortie de crise en se servant, cette fois-ci, de sa propre épouse elle-même, Mme Lalao Ravalomanana.

En effet, d’une manière indiscutablement unilatérale, il a fait retourner son épouse à Madagascar alors qu’un tel retour n’a même pas été évoqué durant l’entretien qu’il a récemment eu aux Seychelles avec le Président de la Transition.

Cette démarche de Mr Marc Ravalomanana constitue ainsi, sans conteste, une violation flagrante des résolutions adoptées lors de ce face-à-face tenu aux Seychelles.

En tout cas, Mr Marc Ravalomanana, comme à l’accoutumée, vient encore de perpétrer un acte de provocation en servant de son épouse, alors que lui et SEM Andry Nirina RAJOELINA sont encore en pleine concertation dans le but de faire sortir Madagascar de la crise.

En cette période où le Peuple et le pays recherchent les voies et moyens pour retrouver la paix et la sérénité, ce geste, irresponsable et provocateur commis par Mr Marc Ravalomanana, pourrait remettre en cause la poursuite des prochaines négociations devant être tenues entre ce dernier et SEM Andry Nirina RAJOELINA.

D’ailleurs, cet acte de provocation prouve inéluctablement que son commanditaire, en l’occurrence Mr Marc Ravalomanana, ne pense guère à rétablir la sérénité à Madagascar.
Antananarivo, le 27 Juillet 2012
Le Chargé de la Communicationà la Présidence de la Transition

dimanche 15 juillet 2012

Manomeza ampifaliana, Donner à coeur joie, Give with a happy heart!



      II Korintiana 9: 6 Fa izao no lazaiko: Izay mamafy kely, dia kely no hojinjainy, fa izay mamafy be, dia be kosa no hojinjainy. 7 Aoka ny olona rehetra samy hanao araka izay inian'ny fony avy, tsy amin'ny alahelo, na amin'ny faneriterena; fa ny mpanome amin'ny fifaliana no tian'Andriamanitra (Oha. 22. 8, LXX.). 8 Ary Andriamanitra mahay mampitombo ny fahasoavana rehetra aminareo, mba hanananareo ny onony rehetra mandrakariva amin'ny zavatra rehetra, ka hitombo amin'ny asa tsara rehetra; 9 araka ny voasoratra hoe: Namafy izy, eny, nanome ho an'ny malahelo; Ny fahamarinany maharitra mandrakizay (Sal. 112. 9). 


        II Corinthiens 9: 6 Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment. 7 Que chacun donne comme il l'a résolu en son coeur, sans tristesse ni contrainte; car Dieu aime celui qui donne avec joie. 8 Et Dieu peut vous combler de toutes sortes de grâces, afin que, possédant toujours en toutes choses de quoi satisfaire à tous vos besoins, vous ayez encore en abondance pour toute bonne oeuvre, 9 selon qu'il est écrit: Il a fait des largesses, il a donné aux indigents; Sa justice subsiste à jamais. 


     II Corinthians 9: 6 The point is this: he who sows sparingly will also reap sparingly, and he who sows, bountifully will also reap bountifully. 7 Let each man give according as he has determined in his heart; not grudgingly, or under compulsion; for God loves a cheerful giver. 8 And God is able to make all grace abound to you, that you, always having all sufficiency in everything, may abound to every good work. 9 As it is written, "He has scattered abroad, he has given to the poor. His righteousness remains forever." 


Ankasitrahan'Andriamanitra tokoa raha amin'ny fo feno fifaliana no hanomezan-tsika zavatra, fanampiana ho an'olona izay mila vonjy amintsika, koa raha manana isika, omeo izay mangataka amintsika, ary aza miandry takalony. Misaora an'i Tompo amin'ny zavatra rehetra, misaora azy noho ny nanomezany antsika tombony afaka manome, sy mizara ho an'ny tsy manana.

Dieu apprécie beaucoup si nous donnons quelques choses avec joie, des aides à ceux qui en ont besoin, alors donnons à ceux qui nous demandent et ne reclamons pas une faveur en retour. Remercions Dieu en toute circonstances, remercions Lui de nous avoir donné la chance de pouvoir donner et partager.


God really appreciate if we give somethings with joy, or help those in need, then give to those who ask and don't expect a favor in return. Give thank to God in all circumstances, thank Him for giving us the chance to give and to share.



Mamisoa

vendredi 13 juillet 2012

Global Voices Summit 2012: a success and an enriching event



It has already been one week since we're back home after attending the Global Voices Summit 2012. It seems a little strange for me to not saying and sharing my thoughts and feedback about this amazing and succes event.  

As I've already mentioned in my previous blog, our trip to Kenya (in french), and the travel back to our country (in french) were wonderful, I've also talked about the beautiful capital of Kenya, Nairobi.

First of all, I was totally satisfied by the organisation of the summit, it was really well organised. I remember, when we landed at the airport of Kenya, a taxi was waiting for GV's members to take us directly to the hotel. Arriving at the hotel, we were kindly received by the responsible Margaret Njeri  and all the team. I was even more happy when I greeted some GV member who were smiling and convivial.
(PrideInn Hotel, Global Voices Village)
(The taxi waiting for GV members at the airport)


Global Voices Summit was really an occasion for me to discover many interesting things and to meet a lots of marvelous people. The event gave me more ideas and enlightenment in the field of citizen journalism, how to use our ability to write online, a space for free speech, to raise awareness about important issues, to share information with the rest of the world,... Of course, the event was an opportunity, a moment of sharing, exchange and learning, it was a great experiment for me.

I thoroughly enjoyed the meeting with several interesting people from different countries with their own culture and own language, everyone was very friendly, sympathetic and sociable. It was a moment for me to get in touch with others attendees and to find out more about their stories, their countries...Talking with Boukary Konaté, Andrea Azarba, Julie Owono, and many more were a fantastic moment. 

(Boukary Konaté)
(Andrea Azerba)

During the internal meeting, the opening panel on  the  Global rise of citizen media moderated by Rebecca and Ethan Zuckerman (co-founders of GV)  had caught my attention. Among topics I really appreciated include: Global Voices animals (Claire Ulrich saying "because we love animals, so we should talk about it), freedom of expression, censorship, blogger safety, ...


(Claire Ulrich presenting the topic about GV animals)
At the time of plenary discussion, the discussion about how to keep endangered languages alive was also interesting, I remember Victoria from Bolivia sharing her experience of preserving their indigenous language and Bokary Konaté with his famous "Ségou village connection project". The workshop with friends from Sub Saharan Africa moderated by Ndesanjo Macha has aroused great interest in the idea of network building in Africa, and how to draw more attention on Africa? 

(Sub saharan Africa. Photo: Jullian C York)
Among the interesting activity I enjoyed was what we call the secret summiter, I gave a bag (an handicraft  from my country) to Samatha Deman (GV french), I was happy she liked it very much, on the other hand, I received a small notebook (not a laptop) from Rebekah Heacock, Cheers!, it was very useful for me, I used it to take note of some important things. 

(Rebekah Heacock)
(The nice notebook from Rebekah)
I don't forget the half-day activity of Sunday afternoon when we were going to Nairobi National Park. It was exciting, we had a lovely time there and were amazed at seeing the huge girafle, and lion. Thanks to GV for the free transport. 

(Going to Nairobi National Park)
(girafle at NNP)
The only bad things and souvenirs of mine was: since we still had one extra-night before leaving Kenya, we were staying in a expensive hotel, there was an handicraft merchant outside this hotel, and we did shopping there to bring home several souvenirs, the seller told us that he will give us a good price, so we decided to buy there, but the price was not good at all as some friends told us, the price at Maasai market is more cheaper if you know discussing the price. Unfortunately again, when arriving in our country, some of the handicrats were broken. How unlucky we are :(

(The broken handicraft )
The last but not the least was the dancing party on Monday evening, we had really fun, it showed how great and convivial  GV members are.  

(everyone had fun,...)
(Bijoy Majumdar with his flute)
Finally, in short, Global Voices Summit 2012 in Nairobi, Kenya  was an amazing, exciting, enriching and unforgettable event, it was a success. We are so grateful to all dynamics organizers. Thank you also to PrideInn Hotel for the warm welcome they have reserved to us, thanks for the delicious foods, thanks for the cake, ...
Long life, more success and prosperity to Global Voices, internet, bloggers, freedom and freedom of speech, human rights, etc... 


I'm not very good at writing english, but I've tried to do my best, so sorry for any mistake, I think you understand anyway :-)

Thank you all and hope to see you again :)