mardi 31 janvier 2012

Babies are wonderful creatures


Having a baby is  undoubtedly a great thing happening in life of spouses. After being married, one of the goals of a couple just married is to have a baby. Obviously, a baby is the result of love which strengthens the relation, brings much joy, to have an heir, to have friend at home and so on...A baby is definitely a riches, a wonderful creature, a best gift from God.

Certainly, the situation becomes very differents when a newborn is welcomed at home. So having a baby is not an easy situation, it needs both maturity and stability financial because we know how fragile are babies and children. They need much protection.

It's nice to see happy  kids
Anyway, someone says that the arrival of a baby at home makes the spouses without time to take care of their relationship. In fact, it depends on every couple to well cultivate their love. But normally, having a baby is not a problem, in fact, it's the best thing which changes many things, as I said before, it strengthens the relationship, brings joy,...

Sometimes, before getting married, some couple goes to the doctor to discover if they are able to have a normal baby, which we call « prenuptial visit ». Besides, after  being married, some couples decide not to precipitate in having a baby because they have perhaps another priority or they are just not yet ready. Of courses, every couple has their own goals, but one thing is sure, a baby is wonderful and a riches.

Wonderful children! 

Nevertheless, so many are the girls who give birth without being married, those we called « single mother ». It’s wonderful to see that they assume their responsibility of taking care of the baby, but unfortunately, they have sometimes to stop their studies and look for a job to feed the baby. Those single mother are very courageous, proud and I’m sure they are always happy with their child and I hope they will have a better life, instead those men who fled their responsibility will regret, lol.


Let me share you my joy, my daughter is 8 years old now, as she is growing fast, I m really proud of her .She starts to help me in household chores,  she helps me much in washing dashes, sweeping floor and so on...She is my better friend at home, I’m feeling very happy  and lucky of having this child. I urge her to be interested in education.
My daughter 8 years old
The last but not the least, everyone should consider and respect children’s right; we all should know that these children too are the future of our nation; they deserve a lot of love, an affection and consideration.  
For those who couldn't have a baby, or unable to have kids after trying for a year, don't lose hope, nothing is impossible

samedi 28 janvier 2012

Encore et toujours politique

    Les médias, les internautes et simples citoyens ne cessent d'émettre leurs avis concernant les informations relatives à l’évènement du samedi #M21112 sur le retour échoué de l'ancien président Marc Ravalomanana, parmi les dernières informations figurent la réunion d'urgence convoquée par le Troika de la SADC dans son pays à Pretoria, et les différentes déclarations faites par des politiciens, d'un haut responsable, etc... Je me permet donc de partager ma propre analyse sur ces diverses déclarations successives.

    Irresponsabilité:
    Lors de la réunion à Pretoria dont les délégations des mouvances ont assisté , le vice-ministre sud-Africain Marius Fransman a affirmé que les 2 principales protagonistes (Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina) sont tous les deux irresponsables, et il y a aussi  la loi d'amnistie qui doit se faire avant le 28 fevrier....

    A mon avis, le président de la transition est sans nul doute irresponsable, car il est toujours dépourvu de bonne volonté pour mettre fin définitivement à cette crise, il n’arrête pas de maintenir la violation de la feuille de route en s'opposant incessamment au retour du fondateur de TIM dans sa terre natale (retour exigé par le FDR).

    Marc Ravalomanana a été constamment menacé par un certain mandat d'arrêt émis par une justice désignée dans la rue de 13 mai et qui est toujours maintenue dans l'actuel gouvernement soi-disant inclusif.

D'un côté, l'ancien président est conscient de sa responsabilité, si on se réfère tout simplement à ses dires, qu'il a l'intention de rejoindre le sol malgache en vue d'apporter sa contribution dans la résolution de la crise, car cela fait partie de son obligation.

 D'autre côté, on ne peut pas aussi écarter son dessein de revenir au pays pour pouvoir récupérer ses biens détruites ou pour reconquérir son pouvoir que Andry TGV  lui a arraché illégalement  avec les aides des armées lors de la révolution orange. Quoi qu'il en soit, il devrait retourner dans sa patrie pour faire avancer l'obtention de la reconnaissance internationale. On ne peut nier que c'est juste son retour que la communauté internationale escompte depuis longtemps afin de débloquer les aides extérieurs. Et je partage sincèrement la déclaration de Marius Fransman, que sans le retour de Marc Ravalomannaa, il y aura pas d’élection libre et neutre. Il n'est plus donc temps de prendre en otage la population toute entière en raison de l'obstination des uns et des autres. Il faut avancer et respecter à la lettre les accords signés.

    Déclaration du Général Richard Ravalomanana
    Le célèbre Richard Ravalomanana (de quoi vraiment est-il célèbre? par la bombe, ou par sa fidélité au régime de transition, ou par sa fanfaronnade, ou peut être par son devouement au travail? ...).En fait, dès le lundi après le samedi du retour avorté de Marc Ravalomanana, il a donné une conférence de presse en déclarant que la décision de faire atterir à Morondava  l'avion transportant Marc Ravalomanana à bord vienne de lui, pour faciliter l'exécution du mandat d'arrêt décerné à l'ex-president et dont le Général   insiste à affectuer, car c'est un ordre de la justice allègue-t-il et qu'il ne fait que son devoir? Les citoyens ne sont pas des idiots. Bon, il est indiscutablement très devoué au jeune président en défendant ce dernier que la décision vienne de lui mais pas d'Andry Rajoelina...? Une décision que le général a soumis au président le lendemain de l'annonce au magro du retour de Ravalomanana, mais n'est appliqué que quelques minutes avant l'arrivée de l'avion à l’aéroport et cela au  détriment des autres passagers. S’avérait-il difficile de prévenir à l'avance la compagnie aérienne Air Link au lieu de surprendre tout le monde par cette mesure hâtive et incohérente supposé prise 4 jours avant l'évènement? Eh oui, tout le monde attend encore sa prochaine manifeste véhémente. Mérite-t-il une promotion ou une certaine faveur de la part du président, ou s'est déjà fait? se demande certaine personne!!


    Échéance du 29 février pour l'adoption de l'amnistie:
    Toujours dans la résolution prise après la rencontre pressante de Pretoria, la loi d'amnistie doit être votée avant le 29 février, et doit être opposable à tous, y compris l'ancien président Marc Ravalomanana.Les réactions ne se font pas attendre à la suite de cette résolution.

    Norber Lala Ratsirahonana, qui n'est autre que le conseiller spécial du jeune président n'a pas hesité à affirmer à la presse que la date du retour de Marc Ravalomanana n'était pas à l'ordre du jour pendant cette réunion convoquée d'urgence, ce qui traduit que celui-là ne concède toujours pas au retour de Ravalomanana, pour pouvoir prolonger par tous les moyens la transition.

    Peu de temps après la sortie du communiqué sur lequel on mentionne cette loi d'amnistie,  la ministre de la justice n'a pas changé du tout, c'est toujours la même depuis sa nomination lors de la révolution orange jusqu'à sa reconduite au nouveau gouvernement formé prétendu consensus, celle-là a rétorqué que  l’échéance du 29 février est impossible à respecter du fait des procédures à suivre. C'est un signe de manque de volonté pour mettre en place une apaisement politique

    Lors de son dernier voyage à Toamasina, le président de la transition a renforcé les déclarations de son conseiller et sa favorite ministre de la Justice en annonçant que les personnes ayant fait des crimes contre l'humanité ne doivent pas bénéficier de l’amnistie, et qu'il n'était pas donc question d'un retour de son adversaire dangereux à qui il a une certaine appréhension, et qu'une mise en place d'un comité de Réconciliation doit être d'abord mise en place avant de se focaliser sur l'amnistie .

    En attendant la suite de l'évènement politique qui s'annonce continuellement incertaine, la population continue de vivre dans la misère inquiétante, sans plus parler de l'insécurité qui prévaut de jour comme de nuit,  sans que les politiciens  vénéneux ne s'en rendent pas du tout compte. L'apaisement politique n'est plus qu'une vaine expression, l'acharnement du régime ne dénoue pas la crise, il ne profite qu'à ceux qui y trouvent de l'intérêt. Si ce contexte national brûlant persiste, la transition risque de se prolonger jusqu'à 5 ans et cela sans cesse au profit des profiteurs actuels et au détriment du plus grand nombre.

    Dans la médiation menée par la SADC de la Troika, il doit faire pression tout en jouant la carte de neutralité et éviter donc toute moindre attitude susceptible de méfiance, la résolution de la crise traîne beaucoup, 3ans et plus, la situation reste stagnante et sans perspective.  Notre pays est si riche, ce qui emmène tous les acteurs sans exception ( les signataires de la FDR, la SADC, la communauté internationale, ..) de la recherche de solution pour la sortie de la crise à tarder cette transition.Quid de la vie de la population malgache?

FDR: Feuille de route


lundi 23 janvier 2012

Tout est politique...

        En tant que blogueuse et simple citoyenne, je ne peux pas m’empêcher de livrer mes points de vues sur ce qui s'est déroulé le samedi 21 janvier 2012, le jour ou l'ancien président Marc Ravalomanana a voulu rentrer dans son pays natal mais qui pour des raisons de sécurité, ou peut être par peur ou par lachêté du président HAT Andry Rajoelina,...l'espace aérien malgache lui ayant été interdit sur décision de celui-ci.


        Les twitterers ont fait vivre cet évènement sous le hashtag #M21112, les blogueurs tout comme moi ont aussi ses mots à dire sur cet évènement comme le blog de Ariniaina, le blog de jentilisa, et le blog de Heriniaina.
(Photo de Camer Be)
              Dès l'annonce par téléphone du retour de Ravalomanana par lui-même au Magro, la nouvelle commençait à faire couler beaucoup d'encre tant dans les médias que dans la toile. D'un côté, ses partisans étaient fou de joie en apprenant la nouvelle et ont commencé à faire toutes les organisations nécessaires pour lui réserver un accueil triomphal. D'autre côté, les autres qui n'apprécient pas son retour ne font qu'espérer  une solution d'objection de la part du régime, qui a pourtant fait son succès.

       Le jour J arrive, un moment tant attendu par les partisans de l'ancien président déchu Marc Ravalomanana, ils sont venus très nombreux à Ivato, les militaires étaient également sur place dès la matinée, ces derniers ont fermé l'accès vers l'intérieur de l'aéroport, je ne sais pas si c'est pour faciliter l'arrestation de Marc Ravalomanana, qui rappelons a été condamné par contumace aux travaux forcés à perpétuité pour la mort de trentaines de manifestants, avant le coup d’Etat qui l’a renversé en 2009, ou c'est tout simplement pour éviter des éventuels débordements de la foule? 

         A mon avis, si les militaires ont bloqués l’accès de la foule à l'intérieur de l'aéroport, bien sur, c'est pour faciliter l'arrestation du fondateur de TIM mais non pas pour éviter des excès de la foule comme ils ont avancé,  donc c'était déjà prévue que les militaires allaient procéder à la capture de l'ancien président dès son arrivée,  mais soudainement, un certain notam est tombée à leur grande surprise, et leur plan est foutu, :-) Pourquoi n'a-t-on pas bloqué cette accès lors de l'arrivée de Didier Ratsiraka , car on avait pas peur des débordements? je ne pense pas. Tout est stratégie politique entachée de haine, vengeance et recherche d'intérêts personnels...

(Photo de Sebastien Hervieu, journaliste accompagnant Marc Ravalomanana à bord)
         Tout le monde attend avec impatience l’atterrissage de l'avion transportant Marc Ra8 à bord, mais15 minutes avant son atterrissage, l'appareil a été obligé de faire demi-tour suite à un NOTAM venant de la présidence de la transition, un NOTAM qui continue d'alimenter des débats au microcosme à cause du mensonge vehiculé par le ministre de la communication lors de ses multiples interventions téléphoniques auprès des différentes chaînes privées audiovisuelles de la capitale en dementant l'existence de ce fameux NOTAM, alors que presque la majorité des journalistes et internautes ont bien vu ledit notam.

       Concernant cette décision à l'improviste du président de la transition. Ce dernier avait peut être tellement peur, comme il est bien connu par sa tergiversation, alors il a inventé dans un temps record un notam pour empêcher l’atterrissage de l'avion , sans plus tenir compte des préjudices subies par les autres passagers. Ces derniers ont donc droit à l'indemnisation des préjudices subies.

(Le notam dementi par le ministre de la communication)

Autrement, on ne peut pas écarter non plus la mauvaise foi du jeune président, parce que quelques minutes avant l’atterrissage de l'avion, il donne un ordre de fermer tous les aérodromes à M/car par le bias d'un notam, cela traduit que le président de la transition tente d'attenter à la vie des passagers, car imaginez un peu si le kérosène n'est plus suffisant pour faire demi-tour, ah oui! l 'avion serait donc obligé d’atterrir à Morondava pour pouvoir effectuer aisément l'arrestation de Marc Ra8, qu'il est coquin ce jeune président non élu! 
(La foule à Ivato: photo de Topmada sur Facebook)
     Didier Ratsiraka a suggéré Marc Ravalo de reporter "sine die" son retour, mais celui-ci ne fait qu'à sa tête, sa décision était déjà prise, il était déterminé à rentrer dans son pays natal coûte que coûte. Quant à l'attitude de Ratsiraka, il est donc du côté de l'allégation du régime en avançant que ce n'est pas encore le moment propice pour le retour de Ravalo, car il s'agit des raisons de sécurité pour éviter des risques de foyer de tensions, ect...Ratsiraka veut-il faire comprendre à Ravalo que ce dernier devrait aussi subir ce qu'il a fait subir à Ratsiraka pendant les 9 ans d'exil, pourquoi Ravalo, seulement 3 ans d'exil! oh, il a raison! 

       Personnellement, je n'oppose pas du tout au retour de Marc Ravalomanana, pourtant, la feuille de route qui est dèjà enrôlée en tant que Loi d'Etat exige son retour sans condition.On a pu constaté que le régime en place s'est  toujours prévalu de la note explicative relative  à l'autonomie jucidiaire du pays. Pourquoi alors ne pas laisser Ravalomanana rentrer au pays pour qu'on l'arrête une bonne fois pour toute et l'amène devant la justice afin qu'il paie ses actes. Mais à condition, que le jugement soit vraiment indépendant, on en espère bien parce que le corps des magistrats sont justement , en train de réclamer haut et fort leur indépendance.
                            

     A mon avis, concernant le mandat d'arrêt décerné à l'ancien président Marc Ra8, ce mandat ne devrait plus être exécuter. Le Général Richard Ravalomanana devrait être sensé le connaître, bien sur, son arrestation est illégale et illégitime étant donné que sa condamnation a été faite par une juridiction non compétente, à savoir la Cour Criminelle, et non par la Haute Cour de Justice tel qu'il est stipulé dans la Constitution. De plus, la condamnation a également été prononcée par une justice instrumentalisée au profit du régime HAT, car la ministre à la tête de cette institution est une personne nommée dans la rue du 13 mai lors de la révolution orange. Cest aussi une décision relevant d'une unilatérisme  comme l'a annoncé Mamy Rakotoarivelo, et qui n'a aucune force probante dans la mesure ou elle a été adoptée bien avant la signature de la Feuille de Route du 17 septembre 2011.

      A cause de la violation des obligations figurant dans la feuille de route en interdisant Marc Ravalomanana de rejoindre Madagascar, La mouvance Ravalomanana a annoncé la suspension de sa participation dans les activités au sein des institutions de la transition

     Bilan de l’évènement, un mort, 4 blessés et 7 arrêtés. Un tel évènement n'échappe pas aux profiteurs qui ne cherchent qu'à semer des troubles, car la fenêtre d'une voiture d'un particulier a été brisée, une poignée de manifestants s’en est est égalemetn pris au bâtiment de  Air France Cargo, situé non loin de l’aéroport

(Photo sur Facebook)
    Concernant les dernieres nouvelles à la suite de ces évenements du retour avorté de Marc Ravalomanana,  la présidence de la transition annonce qu’elle compte affréter un avion spécial et l’envoyer en Afrique du Sud pour ramener l’ancien chef de l’État malgache au pays, ça tombe bien car  Marc Ravalomanana aussi a encore affiché sa volonté de retourner au pays cette semaine.Une réunion d'urgence devait avoir lieu aujourd'hui à 14H00 à Prétoria entre les 3 mouvances et le régime, mais a finalement été reportée demain, il paraît que le régime compte boycotter a cette réunion. Affaire à suivre...