jeudi 5 mai 2016

Marche silencieuse: Action citoyenne contre l'insécurité routière grandissante


Cette fois-ci encore, une initiative citoyenne vient de montrer sa réussite. Il s'agit d'une marche silencieuse organisée le jour d'ascension (Jeudi 05 Mai 2016) pour rendre hommage aux enfants péris dans le terrible accident survenu le Vendredi dernier à Mahitsy. Une marche qui témoigne également la compassion et la solidarité des centaines de participants à la marche envers la famille des victimes de l'autre accident meurtrier survenu sur la route Digue dans la matinée de la même journée que celui à Mahitsy.

Les organisateurs de l’événement.
Cette série d'accidents fatals laisse la population en larme et en colère et la motive à organiser cette marche digne pour sensibiliser et attirer l’attention de tous les responsables respectifs, y compris moi et toi. mais notamment l’État et les chauffeurs de taxis-be, qui sont sources de la majorité des accidents mortels.

Les participants à la marche
Des banderoles, des pancartes ont été brandies durant la marche avec des messages dénonçant la gabegie du secteur du transport routier. Des messages qui ne s'adressent pas seulement aux chauffeurs de taxis-be mais également à tous les conducteurs sans exception afin que ceux-ci soient conscients de leurs responsabilités pendant la conduite des véhicules. Mais particulièrement aussi des messages aux autorités étatiques qui doivent élaborer et mettre en ouvre une politique de lutte contre l'insécurité routière, dont tolérance zéro pour protéger la vie des piétons et des passagers.

Des messages de sensibilisation
Durant la marche silencieuse, on a pu remarquer que les marcheurs vêtus en blanc ou noir étaient de tout âge, comme cette vieille femme en photo qui a bien résisté durant le trajet de 30 minutes à peu prés, chapeau à cette grand-mère courageuse et citoyenne. Des enfants ont été aussi aperçus sur les lieux pour exprimer leur sympathie face aux décès des enfants comme eux.

Capture d'écran



Des ambulances (SARO) de bonne volonté ont aussi fait leur apparition pour ouvrir en première ligne le cortège et fermer en dernière ligne le rang de la marche. Une geste qui a surpris les organisateurs et réconforte les manifestants. Les polices communales ne sont pas en reste pour régler la circulation. Des éléments armés de la police centrale ont également été dépêchés sur les lieux, visiblement pour contrôler si la marche est vraiment pacifique et s'apprêtent à intervenir en cas de débordement.



Quelques mètres avant d'arriver à destination, i.e l'école Pépite d'or III. Les manifestants ont commencé à occuper la rue sous l'ordre des polices et des organisateurs. Ainsi, les routes sont bloquées pendant quelques minutes. La marche continue jusqu'à l'école. En y arrivant, les organisateurs ont présenté leurs condoléances aux familles des victimes, après quoi les participants entrent tranquillement et pacifiquement dans la cour de l'école pour verser le "vola famangiana" dans l'énorme tirelire et déposer des fleurs et des bougies.

Embouteillage de quelques minutes.
Le siège de l'école.
Les familles des victimes
Les organisateurs présentant leurs condoléances.

Dépôt de bougies.

 Cette marche silencieuse est achevée, mais la route est encore longue et beaucoup restent à faire pour améliorer le secteur du transport routier et pour atteindre l'objectif sécurité routière, tolérance zéro.